Scient ou conscient ?

La critique du scientisme revient assez souvent sur le site Agoravox (désigné AV dorénavant). A force de se croiser, sur ce thème et sur d'autres, trois Avoxiens ont décidé de se rejoindre sur un autre lieu public pour approfondir la question. A ce jour, ils considèrent que l'imaginaire courant conduit l'humanité dans une impasse, et veulent explorer d'autres pistes. Il faut du temps pour cela, les échanges AV n'en donnent pas assez. Leurs pseudos sur AV sont : Hervé, Gatinais33 et Shawford. Les personnes réelles sous ces pseudos seront désignées en italique. Il est bien entendu que pseudos et individus évoluent, c'est pourquoi on s'efforcera sur ce site de dater les différents apports. A ce jour, chacune des trois personnes considère que l'image qu'elle donne d'elle même sur AV (leur pseudo) est honnête. Le webmestre est Gatinais33, dont le pseudo sera ici Polaarhus (voir sa présentation.) Voici l'article d'AV qui a vu naître leur désir de poursuivre leur réflexion commune (original).

Leur avis

Hervé Hum (HHum@gaiaarhus.fr) : Chacun doit être son dernier maître et son premier disciple. Telle est ma devise. Ma conviction est que nous sommes devant la porte d'entrée d'une nouvelle dimension de conscience d'être. Soit nous y entrons, soit nous périssons. Cette porte s'est ouverte fin 2012....

Polaarhus (postmaster@gaiaarhus.fr) : Polaarhus, sur AV, c'est Gatinais33. Il s'y présente ainsi : j'approuve cette idée qu'un lecteur cherche toujours l'homme sous l'auteur. Par cohérence, je vous donne le début du fil. Homme né en 1953, provincial assumé, niveau seulement correct en mathématiques, essaie de se rattraper avec l'informatique. Socrate me dit d'arrêter là.

Dans sa pire année de polar, il a cotoyé celle qui lui apprit beaucoup plus tard, en 2011, l'existence de la convention d'Aarhus. Webmestre du site eau-evolution, elle y dénonce le grand n'importe quoi dans un domaine où la complexité administrative et scientifique permet bien des abus, y développe un paradigme que son expertise rend crédible, et nous enjoint à rester lucides et actifs face à la dégradation de notre environnement. C'est à cette interpellation que je réponds à ma façon ici.

Shawford (Shawford@gaiaarhus.fr) : 45 ans, Bordeaux. Je me charge de détecter et dénoncer ici tout discours qui serait pure autopromotion, autosatisfaction, autautologie.


A l'attention d'Hervé et Shawford (Paul)

Bon, une étape est franchie : disposer d'une adresse pour y prolonger nos réflexions. C'est très embryonnaire pour l'instant... Nous ne pouvons communiquer que par mél. Et encore, c'est juste vous qui pouvez écrire au postmaster@gaiaarhus.fr. Dites-moi à cette adresse quel mot de passe vous souhaitez (à partir d'une adresse de messagerie anonyme si vous voulez.) Je créerai une bal pour chacun de vous. Il faudra voir ensuite pour le logiciel de messagerie. J'ai testé pour postmaster, donc je suis optimiste pour vous. Ma priorité est de fournir rapidement un moyen d'écrire directement sur le site. A vous comme à d'autres qui le voudraient, comme aux chewing gums... Ma volonté de m'en tenir à des techniques de base impose ce départ laborieux.

A court terme, je souhaite qu'il y ait 2 sites : l'un pour les développements liés à l'article d'Hervé, l'autre pour mes propres idées d'échange de données et de modèles. Sous un même nom de domaine (gaiaarhus) on doit pouvoir partager l'espace disque en réservant une partie pour Hervé, et une autre pour Shawford s'il le désire. En tant qu'abonné Nuxit, je reste le démiurge qui attribue les ressources. Ce ne devrait pas être bien gênant dans cette phase d'initiation aux techniques web.

Je ne donne pas mon identité, cela n'aurait pas d'intérêt. Au fil des articles, il sera facile d'en savoir plus sur moi, et de me reconnaître pour ceux qui m'ont croisé. Le pseudo Gatinais33 était destiné à donner à ma webmestre favorite des indications sur un de ses commentateurs, pour un article qu'elle avait écrit sur Agoravox à propos de Sivens. Vous aurez peut-être observé que je reviens souvent sur ce sujet du pseudo; j'ai le sentiment parfois d'enfoncer des portes ouvertes, alors je n'insiste pas maintenant.

J'essaierai surtout de clarifier la technique du programme qui crée le programme, qui par exemple permet de transformer le modèle d'une réalité physique en programme de traitement des données issues de cette réalité. Il n'y a pas là de quoi crier au génie. Je n'ai pas réussi à convaincre de l'intérêt de cette approche dans ma vie professionnelle. On pourrait penser que je cherche uniquement à prendre ma revanche sur ceux qui ont refusé ce travail. Ma part de vérité, c'est que mettre vraiment à disposition, facilement exploitables, les données publiques, ça met en cause quelques situations statutaires confortables, et éventuellement ça donne à des importuns la vision sur des arrangements entre amis. De plus, les choses progressent quand même un peu dans la sphère officielle. Puisque vous m'avez amené à parler de cela sur AV, anticipons.


Droit à l'image (Paul)

Je m'adresse ici à mes semblables handicapés de la comm.

Partager sur internet est devenu très facile. Sur son blog, son profil FB ou autre, on crée de soi une image sociale, on tisse des relations plus ou moins concrétisables. Cette gymnastique n'est pas facile pour tous. On peut préférer s'abstenir et ne pas en être frustré. On peut aussi regretter des contraintes de mise en forme imposées par le site qui héberge notre image.

Or, il est possible de créer son site à son idée. Vous pensez sans doute aux logiciels développés dans ce but. Accompagnés de promesses qui dépassent vos rêves. Mais qui risquent de devenir des monstres sans rapport avec vos désirs initiaux. Après tout, certains trouvent indispensable d'aller en ville en 4x4...

Avant de vous laisser séduire par les promesses du PHP dernier cri, des serveurs en tous genres, prenez le temps de découvrir tout ce qu'un simple navigateur internet vous permet.

Le codage html qu'il utilise est une variante des codages par balise (xml) dont le principe est extrêmement simple.

S'il ne s'agit que de produire du texte au fil de l'eau, avec des effets de mise en forme et de structuration en chapitres, paragraphes, énumération, j'utilise l'éditeur de textes de base (le navigateur peut jouer ce rôle.)

Si vous voulez en plus manipuler des tables simples style répertoire, agenda, il n'est pas indispensable d'avoir recours au SQL. Rester en mode texte, après avoir défini des balises explicites, n'est pas incompatible avec l'ambition de faire des publipostages ou de produire des tableaux. Il vous faudra néanmoins apprendre des rudiments de xsl, c'est à dire savoir donner au navigateur des instructions de sélection et de mise en page plus puissantes que le balisage de base.

Je sais que vous abandonnerez votre autonomie aux sirènes des barres de menus. Vous n'aurez raison que si ce que vous attendez de l'ordinateur se limite à peu de choses.

Dans les documents pédagogiques dont je débute l'écriture, je penserai néanmoins aux convaincus des vertus de l'autonomie.

De données en modèles (Paul)

L'être humain baigne dans le flot d'observations captées par ses sens. Son esprit dépense beaucoup d'énergie à classifier ces informations. Les structurer en tableau, en arborescence, en dessin, c'est assez naturellement ainsi qu'il procède pour mémoriser ce travail, et pour en faire aux autres un compte-rendu.

Ce qu'on peut faire avec un simple navigateur

  • Ecrire un xml correct
  • Ecrire un tableau html
  • Style inclus
  • Lire un fichier texte depuis le SE
  • Uploader un fichier vers le SE
  • Ecrire un xsl simple
  • Afficher un xml/xsl dans un navigateur
  • Ecrire une requete xpath simple
  • Afficher un xml/xsl en utilisant un xsltproc
  • Parser un xml
  • Sérialiser un xml
  • Concaténer 2 xml
  • Baliser un texte
  • Restructurer un texte balisé
  • Trier un texte balisé
  • Feuille de Style xsl incluse dans xml
  • Créer et renseigner un élément DOM
  • Déplacer une branche xml du document d'un arbre vers un autre
  • Lire en JS l'état de boutons checkbox